Skip to content

L’importance des relations sociales : choisir son entourage pour se reconnecter et se remplir d’énergie

17 mai 2020

L’importance des relations sociales : choisir son entourage pour se reconnecter et se remplir d’énergie

Catégorie(s):

Ces 2 mois de coupure sociale m’ont fait réfléchir à l’importance des relations à entretenir avec notre entourage, surtout quand on décide de reprendre sa vie en main et qu’on crée son job.

J’en parle régulièrement dans mes articles (voir notamment celui-ci), d’autant plus que ce n’est pas quelque chose de naturel chez moi, cela me demande beaucoup d’énergie et d’efforts de m’ouvrir aux autres.

J’ai passé la plus grande partie de ma vie à fuir les gens.

Dans le domaine privé et professionnel : du choix de mes études à mon passage en freelance, tout respirait le « laissez-moi tranquille » et « pour vivre heureux, vivons cachés », exécuté au pied de la lettre.

J’en ai fait les frais…

J’en suis revenue…

Il y a quelques années, j’ai décidé que cela s’arrêtait là, j’ai changé d’optique et relevé le défi de m’investir socialement, en m’impliquant dans tous les activités qui m’intéressaient et sans laisser ma tête trouver mille raisons pour lesquelles c’était mieux de rester peinard à la maison.

Cela m’a apporté un nouvel univers qui me va si bien. C’était le début de la reprise en main de ma vie et ça m’a aidé à créer mon job comme je l’entends.

 

Mises en pause à la mi-mars, les relations sociales en face à face peuvent reprendre petit à petit en ce mois de mai.

J’ai ressenti toute l’énergie que cela procurait de revoir des gens et de pouvoir discuter un moment avec eux sans avoir recours à la télécommunication.

Même pour une introvertie comme moi, il y a un moment où c’est nécessaire de se reconnecter aux autres.

Bien que le sujet du contact social soit tendance en ce moment, beaucoup de personnes avancent sans prendre conscience du bienfait de relations sociales fortes et bienveillantes sur notre bien-être et notre santé générale.

 

Se construire un entourage équilibré

Nous entendons souvent parler de faire un tri dans notre entourage quand nous voulons reprendre en main notre vie privée ou professionnelle et mettre toutes les chances de notre côté.

En effet, c’est compliqué d’avancer vers une destination voulue si on est embarqué avec quelqu’un qui s’oriente dans autre direction. À force de devoir justifier chacun de ses pas et ne pas se sentir soutenu et accompagné, on s’épuise. (Cela vaut pour les deux personnes aux chemins divisés)

À l’heure du déconfinement progressif, nous nous retrouvons aussi à parler de tri des personnes que l’on pourrait revoir, ou que l’on voudrait revoir. Même si c’est un cas spécifique, cela parait tout aussi compliqué pour certains et cela pourrait revenir aux mêmes questions si la situation perdure sur le long terme :

Quelles personnes nous font vraiment du bien, et dans quelles circonstances?

Peut-être qu’on adore serrer certaines de ces personnes dans nos bras pour un court instant, mais on ne pourrait pas les voir tous les jours en vidéoconférence.

D’autres sont un très bon accompagnement pour un échange méditatif ou une balade.

Certaines sont super importantes pour partager une organisation de projet mais on ne pourrait pas vivre au quotidien avec elles.

Il y a celles avec qui on peut passer sa vie en face à face et tout partager : ses projets, ses ressentis, ses peurs, mais avec qui on n’est pas forcément confiné.

 

Dans une situation habituelle (sans distanciation forcée) et dans le cas d’une reprise en main de notre vie, il suffit souvent de combiner notre entourage plutôt que de le trier.

Nous pouvons aller vers les autres pour compléter notre réseau avec ce qu’il nous manque.

En quelque sorte, nous pouvons « classer » notre entourage dans différentes catégories de personnes, qui sont toutes des sources d’énergie importantes.

En voici 4 primordiales : (selon une atypique qui n’est pas très amie avec les réseaux sociaux – cela change peut-être un peu la donne)

 

1. La famille et les amis proches

Situation habituelle – reprise en main

Quand on se lance dans un projet, le changement n’est pas toujours bien compris ni accepté par ceux qui sont en première ligne. Il faut pourtant trouver un moyen de faire adhérer nos proches à notre projet, car leur écoute bienveillante et leur soutien est une source de motivation et de confiance.

C’est la partie de notre entourage qu’on ne choisit pas toujours et il est difficile de s’en éloigner. La connexion forte qui nous relie aura beaucoup d’influence sur nos réussites intérieures.

 

J’ai cette chance de trouver toujours cette écoute et cette confiance auprès de mes parents. Ils font preuve d’une grande tolérance envers tous mes projets qui doivent parfois leur sembler loufoques.

 

Situation confinée – déconfinée

C’est la partie de notre entourage avec laquelle nous avons gardé le contact naturellement avec les appels, messages et vidéoconférences.

Mais quel bonheur de pouvoir se revoir en phase de déconfinement.

Un premier repas à organiser avec quelques mesures de sécurité est enthousiasmant et peu importe ce que l’on mange, tant qu’on peut se revoir en face, se sourire, se raconter notre vie et partager nos points de vue pendant des heures…

 

2. Ceux avec qui on a des contacts réguliers « obligés »

Situation habituelle – reprise en main

Il s’agit principalement de ceux avec qui nous travaillons, ou que nous croisons pour l’organisation habituelle de notre vie :

Tous les contacts liés aux premières nécessités, à l’alimentation, au bien-être, à notre « entretien » ou à l’entretien de notre univers…

Dans cette catégorie de personnes, il est peut-être plus important de parler de tri. Il ne faut pas seulement choisir notre entourage professionnel en fonction des domaines de compétences mais aussi en fonction de ce que l’on veut partager comme valeurs dans notre emploi.

Concernant la vie privée aussi, il y a un choix à faire parmi tous les endroits où nous pouvons faire nos courses et toutes les personnes sur qui nous nous reposons pour notre santé ou notre bien-être.

 

Situation confinée – déconfinée

Ce sont les contacts que nous avons gardés par nécessité durant le confinement.

À travers des réunions de travail avec les collègues en visio-conférence, où nous commençons par une bonne « météo » pour savoir si tout le monde va bien et comment nous ressentons les bouleversements.

Quand cet entourage est bien défini, qu’il nous convient parfaitement, ces réunions sont une vraie bouffée d’oxygène.

 

Pour moi, les rencontres avec les producteurs locaux où j’ai continué à faire mes courses le sont tout autant.

Pouvoir échanger quelques mots avec ces seules personnes rencontrées en face à face ont été très bénéfiques.

J’ai même pris le temps de discuter un peu plus avec le facteur. (de loin bien sûr)

Ensemble, nous allons plus loin

 

3. Les nouvelles personnes rencontrées

Situation habituelle – reprise en main

Avant d’arriver à un entourage qui nous convient et nous remplit d’énergie, il est nécessaire de passer par la case « faire connaissance ».

Il faut élargir notre angle de vue (#curiosité) et profiter de toutes les occasions possibles pour rencontrer de nouvelles personnes avec qui nous pourrons échanger sur nos sujets favoris, confronter nos idées, faire évoluer nos projets et apprendre.

Il paraît difficile de choisir et de trier ces relations avant même de les avoir rencontrées. À moins de se fier totalement à son intuition, l’idéal est de rester ouvert, de tester et se laisser partir à la découverte de ces nouvelles rencontres. Nous pourrions avoir de belles surprises.

 

Situation confinée – déconfinée

Il a fallu nous habituer à rencontrer de nouvelles personnes par visio-conférence, et pour ceux qui n’y étaient pas habitués, cela paraissait assez étrange au départ.

Désormais, ce sera sans doute la norme. Cela limitera les trajets que nous faisions parfois juste pour une réunion, alors qu’aujourd’hui cela n’aurait plus beaucoup de sens.

Que ce soit pour une formation, une conférence, une réunion avec de nouveaux clients, la solution digitale permettra de gagner du temps, de limiter notre mobilité et de s’entourer de personnes vivant à des distances de plus en plus grandes.

 

Je me suis retrouvée une fois à un dîner en ligne entre amis. Tombée comme un cheveu dans la soupe car parmi les convives bien sapés dans leurs salons derrière leur écran, je n’en connaissais qu’un seul : celui qui m’avait transféré l’invitation.

Le désavantage par rapport à un vrai dîner, est que je ne savais pas « chez qui » j’allais être téléportée en une seconde.

L’avantage est que ça ne prenait aussi que quelques secondes de prétexter une excuse et d’être de retour chez moi. (Autre avantage : ils ne pouvaient pas voir que j’étais en pantoufle)

Mais les quelques minutes prises à faire leur connaissance m’ont quand même apporté ces sensations agréables d’aventure et de découvertes.

 

4. Et les autres ? Ces personnes que nous croisons dans nos activités qui ne sont pas celles de première nécessité.

Situation habituelle – reprise en main

Il s’agit ici des personnes qui ont les mêmes habitudes que nous en matière de loisirs, de divertissements, d’implications dans des associations.

Ces personnes dont nous n’avons pas spécialement les coordonnées mais que nous rencontrons régulièrement dans tel endroit ou tel événement. Nous sommes rassemblés autour de centres d’intéret ou de causes communes.

C’est une bonne partie de l’univers que je me suis créé en reprenant ma vie en main.

Ces personnes sont donc à priori choisies en fonction des intérêts et des activités partagées. Elles forment une sorte de communauté parmi laquelle on se sent bien et aligné.

 

Situation confinée – déconfinée

Et puis arrive le jour du confinement, et nous sommes coupés de toutes ces activités et de cet entourage parallèle qui nous nourrissait lui aussi.

Les relations familiales et professionnelles passent en priorité et nous oublions un peu toutes celles de cette dernière catégorie.

Pourtant, durant cette belle journée ensoleillée du samedi 8 mai, j’ai rencontré 3 de ces personnes  par hasard et ça m’a rappelé à quel point j’avais besoin de ces relations oubliées.

Cela m’a rempli d’émotions et m’a reconnectée à tout cet univers qui me manque vraiment.

Quand pourrons-nous reprendre ces activités? Et dans quelles conditions?

 

Je sais que beaucoup utilisent les réseaux sociaux afin de rester connectés avec toutes ces personnes qui partagent les mêmes intérêts, mais personnellement, je n’y parviens pas. Je n’y retrouve jamais l’énergie que m’a procuré les quelques mots échangés en face à face avec ces belles personnes revues samedi passé. Même à quelques mètres de distance (ou par vidéo éventuellement), j’ai besoin que l’échange passe par les yeux et le sourire pour me remplir d’énergie et en rendre tout autant.

Et vous, qu’en pensez-vous? Ça m’intéresserait de connaître votre avis sur les émotions qui passent par vos échanges sur les réseaux sociaux comparés à ceux en face à face…

 

Impact sur notre santé

Comme pour tout ce qui touche à notre bien-être et notre équilibre mental, je pense que les relations sociales harmonieuses ont une influence sur notre santé générale qui est encore trop peu prise en considération.

Dès le premier jour de confinement, je me suis inquiétée pour toutes ces personnes qui souffriraient de l’isolement et dont les conséquences pourraient être aussi dramatiques que le corona virus.

Et pourtant je ne suis personnellement pas à plaindre. Malgré tout ce que j’écris plus haut sur l’importance des connexions sociales et l’énergie ressentie, je suis une solitaire à caractère très indépendant et je m’adapte assez bien au confinement. Je puise tout autant d’énergie dans le soleil et la nature du printemps.

Aujourd’hui, j’ai réussi à renverser la vapeur et faire en sorte que le bilan de mes relations me rapporte plus d’énergie qu’il ne m’en coûte.

Et je suis persuadée que la connexion aux autres reste nécessaire non seulement pour l’énergie procurée, mais aussi pour le partage d’idées, le soutien et le passage à l’action quels que soient nos plans de vie.

 

Photo principale Hannah Busing sur Unsplash

Photo dans l’article par Chang Duong sur Unsplash

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top