Skip to content

Les 3 étapes pour faire face aux obstacles

11 décembre 2019

Les 3 étapes pour faire face aux obstacles
Les 3 étapes pour faire face aux obstacles

Personne ne nous apprend à surmonter les échecs et à appréhender les obstacles. Pourtant, nous avons tous en nous le pouvoir de réagir différemment et de changer la donne en mettant en place d’autres habitudes face aux problèmes.

Pour ne pas succomber au stress, à la peur et choisir la fuite, Il existe une façon générale d’y faire face. Et même si chaque problème requiert une solution individualisée, l’attitude à adopter est universelle.

Quand on se lance dans un projet professionnel, elle s’avère plus que nécessaire.

Il y a 2 mois déjà, je voulais écrire à propos de la créativité qui peut être boostée par notre façon d’envisager les obstacles. Avec des exemples concrets de problèmes rencontrés par ceux qui comme moi ont une petite entreprise artisanale à faire tourner, dans ce monde qui va un peu trop vite.

Mais justement certains obstacles sont venus me barrer la route, et parallèlement je me suis retrouvée avec trop de choses à écrire et trop peu de temps pour le faire.

Voici le premier obstacle qui me bloque sans cesse: le manque de temps pour mener de front toutes mes activités. J’y ai consacré mon prochain article.

Je n’ai gardé pour celui-ci que les 3 phases indispensables pour appréhender les problèmes de façon générale: la perception, l’action, la persévérance.

Et en guise d’illustration un petit problème concret qui m’est tombé dessus il y a quelques jours: la perte de mes clés!

 

Les 3 étapes fondamentales pour aborder les obstacles

Dans son livre « L’obstacle est le chemin », Ryan Holiday nous démontre que les obstacles peuvent être de vraies opportunités. Il cite en exemple des personnalités différentes qui se sont inspirées des principes du stoïcisme pour surmonter les difficultés et atteindre des sommets.

Rien que son titre évoque toute la solution: Les contraintes font partie intégrante du développement de notre projet et il faut les accepter.

Mais pour pouvoir tirer profit de ces obstacles, il est essentiel de les aborder de la bonne façon, en passant par les 3 étapes suivantes:

 

Etape 1: La perception

Notre perception n’est pas une observation objective des choses, elle est influencée par notre état d’esprit et nos croyances, c’est une interprétation subjective de la réalité.

Face à une contrainte, elle est souvent exagérée dans le sens négatif. Elle est faussée par nos peurs, le stress ou l’impuissance que génère ces obstacles.

La première étape consiste à modifier cette perception des choses: en prenant du recul et en se focalisant sur les avantages plutôt que sur les conséquences négatives.

Il faut transformer les obstacles en une expérience positive.

Rien n’est jamais noir à 100%, il y a toujours un peu de lumière (ne fut-ce que d’acquérir de l’expérience en ayant à faire face à ce problème). Il y a toujours pire situation que celle que l’on doit surmonter à ce moment-là.

Il faut donc relativiser, bien analyser la situation, prendre conscience de tous les éléments qui constituent l’obstacle et qui peuvent amener des ébauches de solutions.

Mes habitudes pour éliminer les stress inutiles qui bloquent ce processus:
Le sport, la méditation, un bon sommeil et une bonne alimentation.
Et vous, quels moyens anti-stress utilisez-vous?

Etape 2: L’action

Le passage à l’action est facilité par le changement de perception des choses. En général, le problème paraîtra déjà moins insurmontable.

Débarrassés des peurs et stress inutiles, on peut se concentrer sur les pistes de solutions et agir.

L’obstacle est à prendre comme un défi à relever, il doit nous motiver à donner tout ce qu’on a pour le surmonter et en ressortir plus fort.

Pour faciliter la passage à l’action et ne pas se retrouver dépassé par l’ampleur du problème, il est important de décortiquer les solutions en petites actions plus simples à mettre en place. Et de faire appel aux autres pour nous aider.

Il faut aussi pouvoir agir sans trop réfléchir aux conséquences de nos actes et à la peur qu’ils provoquent.

Les choses n’ont pas besoin d’être parfaites, l’important c’est de passer la première marche…

 

Étape 3: La persévérance

Nous avons tous droit à l’erreur et à l’échec, ce qui importe au final est la façon dont nous ressortirons de cette expérience.

Quand il s’agit de problèmes matériels, financiers, ou d’égo, c’est souvent réparable.

Si les solutions mises en place ne fonctionnent pas directement, rien ne nous empêche d’ajuster le tir et de recommencer.

Il faut chercher des solutions différentes, élargir ses horizons, faire preuve de créativité et sortir du cadre habituel.

 

Exemple concret: la perte de mes clés

Je cours régulièrement dans des bois magnifiques à 12km de chez moi.

Cependant, il y a 5 jours, il pleuvait et mes habitudes étaient un peu perturbées, j’ai eu la mauvaise idée de mettre mes clés dans la poche de ma veste de pluie et cette poche était trouée!

Après 10km de course, j’étais de retour à la voiture, pleine d’énergie, mais sans clés de voiture ni de maison,…. Toute seule dans les bois sous la pluie!

 

La perception:

Se focaliser sur les aspects positifs:

1. J’avais eu la bonne idée d’emmener mon téléphone pour faire un tracking du chemin parcouru, ce qui m’a permis de déplacer facilement le rdv prévu juste après.

2. Par hasard, lors d’une discussion quelques jours plus tôt, j’avais appris que mon double de clé de voiture devait se trouver chez mes beaux-parents.

3. Je me sentais pleine d’énergie et capable de refaire une partie du parcours à la recherche de mes clés, en prenant les choses sous forme d’une aventure et me mettant dans ma peau d’un enfant dans une « chasse au trésor ». (Trop cool) Ce qui n’arrive plus assez à l’âge adulte et fait vachement du bien!

Évacuer le stress et relativiser est peut-être plus facile après avoir couru 10km! Cependant, je n’ai toujours pas retrouvé mes clés et des moments de stress, j’en ai eu quelques uns dans la journée!

J’aurais pu m’énerver, désespérer et stresser pour le gros weekend de boulot qui m’attendait avec ma voiture totalement indispensable pour le transport de tout mon stand! J’ai pourtant choisi de rester calme et sereine, focalisée sur l’essentiel, les solutions et le positivisme!

 

Les actions directes:

1. J’ai donc refait une partie du parcours. Et je n’ai rien retrouvé! Ma motivation en a pris un petit coup mais j’ai tenu bon!

2. J’ai fait appel à mon beau-père qui, par chance, avait la possibilité de me rejoindre. Et pendant qu’il cherchait le double de mes clés, j’ai attendu sous la pluie en essayant de faire quelques exercices pour me réchauffer 😉

4. Mon beau-père est arrivé avec la mauvaise clé de voiture, encore un petit coup de motivation en moins, mais il a pu me ramener chez moi.

5. Tout en cherchant à récupérer le double, j’ai commencé à réfléchir à un véhicule de remplacement pour mes transports du lendemain.

6. Ayant retrouvé le double de clé quelques heures plus tard (Alleluia), j’ai fait appel à une amie pour me ramener à la voiture et la récupérer…

 

La persévérance:

Je n’ai pas abandonné l’idée de retrouver mes clés, ce qui m’éviterait de devoir racheter des doubles de toutes celles perdues. Mais aussi ce qui prouverait que tout peut rentrer dans l’ordre quand on le veut vraiment! Ou parce que je suis tentée par ce défi à relever, et que cela m’amuse un peu la recherche dans les bois! 🙂

Et quand je parle de persévérer avec des solutions différentes, créatives et sortant du cadre habituel, j’ai été plutôt surprise par les démarches de certains de mes proches: Ils ont fait le tour des endroits publics autour des bois pour demander si quelqu’un aurait rapporté des clés. Mais ils ont aussi fait appel à un ami qui a utilisé son pendule pour retrouver la trace de mes clés. Ceci en indiquant l’endroit où elles se trouvent sur une carte, ce qui restreint notre zone de recherche ;)… Une vraie chasse au trésor 🙂

Affaire à suivre…

 

Conclusion

En utilisant quelques switchs mentaux et changeant notre attitude face aux problèmes, nous pouvons aller plus loin, tirer profit d’une contrainte, parvenir à notre objectif ou ouvrir d’autres portes vers un résultat inattendu.

La perception, l’action et le persévérance sont 3 piliers que je vous invite vraiment à creuser à chaque blocage du quotidien ou problème limitant l’avancement d’un projet.

Prenez les défis comme un tremplin pour tout simplement devenir meilleur et transformer les épreuves en victoires.

 

Photo : Philippe Frennet

Source:
L’Obstacle est le Chemin, De l’art éternel de transformer les épreuves en victoires, Ryan holiday, Éditions Alisio, 2018

 

1 commentaire

  1. Lorraine Frennet sur 24 janvier 2020 à 8h25

    Clés retrouvées le 21 janvier! 😊
    Après un mois de recherche, j’ai retrouvé leur trace. Une gentille dame les avait ramassées et il a fallu du temps pour que je retombe sur l’information. Merci à tous pour l’aide apportée: André, Yves, Hugues, Evelyne, Catharina et Maryline!

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top