Skip to content

C’est le moment de tirer profit de l’incertitude. Changeons nos habitudes, boostons notre créativité et soyons résilients!

23 mars 2020 | publié dans la catégorie : , ,

Face à la crise sanitaire « Corona » de ce mois de mars 2020, le premier conseil est de rester chez soi, de se poser, de prendre le temps…

Mais il s’accompagne aussi d’un moment nécessaire de réflexion.

Nous évaluons tous ce que nous avons en main, ce que nous pouvons en faire et dans quelle direction nous pouvons diriger nos projets immédiats et futurs.

Beaucoup de projets et d’entreprises se retrouvent paralysés. Comment les entrepreneurs les plus chevronnés vont-ils en tirer profit?

Et comment les futurs projets en développement vont-ils évoluer?

Qui est capable de rester zen face à l’incertitude?

Certaines personnes ont plus de capacités à avancer dans le brouillard que d’autres.

Elles sont souvent curieuses et en recherche perpétuelle de défis à relever.

Elles peuvent plus facilement envisager d’autres solutions, d’autres approches; sortir du cadre et des sentiers battus.

D’autres personnes n’ont pas naturellement ces capacités mais elles les ont développées. Elles se sont préparées à pouvoir rebondir quand c’est nécessaire, au service de leurs projets.

Elles évoluent dans un monde où les imprévus et les incertitudes ont souvent leur place, un monde où c’est la norme d’être résilient et de s’adapter.

Comment se préparer à l’incertitude?

S’entraîner à changer ses habitudes !

Dans un monde où tout est souvent programmé, planifié, contrôlé, nous n’apprenons pas assez à faire face à l’incertitude.

De même que pour surmonter les obstacles, (voir l’article dédiévoir la nuance entre incertitude et obstacle), il est possible de s’y entraîner en changeant nos habitudes de fonctionnement.

Normalement, c’est quand tout est stable et sous contrôle qu’il faut s’y préparer. Car il est plus facile d’adapter ses comportements et d’en faire des réflexes avant que le stress et les peurs s’en mêlent!

😉

Aussi parce que dans un environnement stable, se préparer à l’incertitude permet de voir la réalité autrement, d’évoluer de façon créative et de se dépasser.

Évidemment, mieux vaut tard que jamais et les conseils qui suivent valent aussi pour une adaptation en pleine situation exceptionnelle.

Quelles habitudes changer pour s’y préparer

Nos petites habitudes quotidiennes à bousculer en priorité se retrouvent dans 3 catégories:

1. La santé

C’est la première clé pour reprendre sa vie en main mais aussi pour rester zen face à toute épreuve.

Il s’agit de la santé physique et mentale: notre corps et notre cerveau sont les premiers outils que l’on a à notre disposition pour reprendre notre vie en main.

Si « avoir toute sa tête » et un bon potentiel physique est une chance, nous nous devons de l’entretenir et d’en prendre soin!

Cela passe par 3 ingrédients de base: l’alimentation, l’activité physique, et la méditation

  • Des aliments qui nourrissent et protègent notre corps et notre tête!
  • Des mouvements qui entretiennent notre corps pour ce dont il est fait!
  • Des moments de pleine conscience qui entretiennent notre cerveau à rester au top de sa forme!
Des mouvements qui entretiennent notre corps pour ce dont il est fait!

Mon sport favori : Running en Five Fingers dans les bois

 

2. La prise de conscience

Nous pouvons aussi questionner notre perception des choses et les habitudes quotidiennes de jugement que nous portons sur les choses.

Nous pouvons nous habituer à envisager tout ce qui nous entoure sous un angle différent, afin d’entraîner cette perception à évoluer et se confronter à la nouveauté.

Plus spécifiquement, nous pouvons prendre conscience de nos habitudes de stress ou de fuite face aux problèmes et à l’incertitude.

Nous pouvons nous obliger à analyser une mauvaise surprise sous un aspect positif; la considérer comme une ressource qui apporte de nouvelles informations dont on peut se servir, voire carrément une bonne opportunité dont on peut tirer profit.

3. Les petites actions

C’est un peu la conclusion des 2 premiers points qui ferme la boucle.

Mettre en place de petites (ré)actions au quotidien commence par des actions santé et des prises de conscience!

Sans y aller trop vite, nous modifions de petites habitudes par de petites actions. Pas à pas, à force de répéter ces actions, elles deviennent des réflexes et prennent leur place dans notre nouvelle routine quotidienne.

En s’habituant à changer ces petites actions que l’on répète parfois aveuglément et sans intérêt, nous nous déconditionnons et nous nous donnons la capacité de changer de plus grosses habitudes le moment venu…

Comment faire face aux imprévus et affronter un futur inconnu?

1. Accepter de perdre le contrôle   

Perdre le contrôle dans ce sens-ci, signifie accepter que l’on ne peut pas tout contrôler!

En réalité, ce n’est pas le moment de perdre le contrôle sur tout ce qui est en notre pouvoir, c’est à dire nos habitudes, notre perception des choses, nos décisions, nos actions, notre gestion du stress, de la peur et de la panique, la prise en main de notre santé, …

Par contre, il faut bien accepter que notre environnement peut changer du tout au tout sans que nous puissions y faire quelque chose.

Si nous sommes bien préparés à la capacité de développer une perception différente des évènements, cela ne nous posera pas de problème d’évoluer dans ce cadre de « perte de contrôle ».

Et nous pourrons nous focaliser sur ce que nous avons en notre pouvoir comme ressources pour faire face à une situation qui a basculé…

2. Se dépasser et changer de cap

En pleine situation d’incertitude, commençons par faire un état des lieux de ce que nous avons en main: nos moyens, nos capacités, nos connaissances, mais aussi les personnes qui nous entourent et nous soutiennent.

Analysons ensuite les évolutions des besoins créés par cette situation d’incertitude, dans les domaines en rapport avec notre projet ou notre entreprise.

Imaginons toutes les solutions possibles, de la plus simple à la plus déjantée, qui pourraient répondre à ces besoins et qui pourraient prendre place dans ce nouvel environnement exceptionnel et incertain.

Boostons notre créativité en étant curieux et en supprimant toutes les barrières pour un temps de réflexion suffisant.

Pensons à innover et nous démarquer à travers notre authenticité!

Passons à l’action, pas à pas, en restant conscients de l’éventualité d’un future recadrage possible à chaque nouvel imprévu!

3. Le modèle de l’effectuation

La manière effectuale d’entreprendre que je défendais dans mon article précédent (avant les mesures de confinement), correspond parfaitement à une redirection de projets sous une situation d’incertitude.

En effet, la manière causale d’entreprendre repose sur un business plan qui n’a plus aucun poids dans cette situation. Nous ne pouvons plus nous reposer sur ce plan élaboré dans un tout autre environnement, celui d’avant la crise.

Nous devons avancer avec ce que nous avons comme ressources en main et ré-évaluer la situation au jour le jour pour pouvoir combiner ces ressources et s’adapter.

Et cela nous fera arriver autre part, peut-être à endroit bien plus intéressant que ce que l’on pouvait imaginer au départ.

4. La différence entre obstacle et incertitude

Dans mon article « Comment faire face aux obstacles », je décrivais les 3 étapes tirées du livre « L’obstacle est le chemin » de Ryan Holiday: la perception, l’action et la persévérance.

Les habitudes pour se préparer à l’incertitude sont plus larges, mais on y retrouve la perception (prise de conscience) et le passage à l’action.

J’y ai ajouté celle d’une bonne santé car cela m’est souvent revenu comme une évidence avant tout le reste et je le répéterai donc encore souvent!

Je n’y ai pas repris la notion de persévérance car contrairement à un  obstacle qui est un risque connu et mesurable, une situation d’incertitude n’a pas de futur défini.

L’obstacle permet de mettre en place différentes solutions plus facilement. Et donc de persévérer si une en particulier ne fonctionne pas.

Dans le cas de l’incertitude, l’environnement continue à changer et évoluer vers l’inconnu. Il y a donc une notion de résilience plus importante. Avec une préparation mentale essentielle.

Il est d’autant plus important d’être préparé à ne pas vouloir tout contrôler et de pouvoir s’adapter à ce qui nous tombe dessus.

Avantages d’évoluer en zone d’incertitude

Les avantages d’un fonctionnement en mode « incertitude »?

-Une opportunité pour être plus créatif quand tout n’est pas programmé à l’avance et qu’on doit réfléchir plus loin! Des idées qui n’auraient jamais vu le jour en situation normale émergent…

-Le développement de nouvelles capacités.

-Une direction vers un nouvel objectif, peut-être bien plus intéressant que ce que l’on pouvait imaginer.

-L’occasion de modifier et de renforcer notre entourage.

-La rupture de la routine du quotidien, qui n’est pas fait pour être tout le temps rectiligne…

-L’ajout de piment et d’adrénaline dans notre vie!

Et ma situation aujourd’hui?

Personnellement, en bonne flexipreneure, je me concentre sur les activités qui fonctionnent très bien à distance (graphisme-webdesign). D’autres sont un peu mises de côté (ventes de mes créations). Et celles en développement prennent une autre dimension future avec plein d’idées nouvelles pour les développer.

Toutes seront marquées par la période et évolueront vers d’autres fonctionnements et possibilités.

Après un court moment de frustration et déception, je me rends compte de toutes les opportunités qui s’ouvrent à moi et cela m’enchante!

Sources et inspirations:
-Article de Philippe Silberzahn sur les 4 rappels douloureux du coronavirus
Article sur le besoin de clôture vs l’incertitude 
Photo principale de l’article: Philippe Frennet

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top